SOS CINTRES: ET SI LES CINTRES ÉTAIENT FRANÇAIS?

Au commencement, un petit studio Boulevard Sébastopol et une camionnette de livraison. Trois ans après, l’entreprise intègre le procédé d’injection plastique à sa fabrication.
Puis arrivent les premières centrales d’achats, et avec elles, l’obligation pour les entreprises françaises de rivaliser, et le secteur de la mode n’y échappe d’ailleurs pas.
Et pourtant aujourd’hui, la société SOS CINTRES conçoit, produit, livre et recycle les références des plus grandes marques, et même des particuliers.

À raison d’une moyenne de 15 millions de cintres produits chaque mois, l’entreprise fondée par le père, puis racheté par le fils, est désormais au coeur d’un maillon élémentaire de l’univers de la mode.
Et c’est à Guise, dans la platitude du paysage Picard que l’histoire continue. 

David Spilet © ART AND PIECES

Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Le panier est vide Aucun produit dans le panier.



Langue